Etape 4. Eurodiagonale Menton-Bari. François Goas – Guy Amat

5 septembre 2016 Etape 4 Cesena-Porto Recanati. 175km, 1100m de dév. Lire la suite »

2016-11-15 . Une visite à ne pas manquer

  Pierre Pivotto, René Feuga, Joël Bertrand, Guy Amat Lire la suite »

Samedi 2016-11-12. Les pintades

Pierre Pivotto, René Feuga, Joël Bertrand, Guy Amat. Les pintades (non pas les poules mais le parcours) fait partie de nos grands classiques imaginé par Joël aux temps où les pintades de Lire la suite »

Etape 2. Eurodiagonale Menton-Bari. François Goas – Guy Amat

3 septembre 2016 Etape 2 Nervi- Sala Baganza 166km, dev: 3000m Départ  5h Via Guglielmo Oberdan  (avenue centrale de Nervi) d’où l’on rejoint la SP1 (voie Aurelia) à la sortie de la Lire la suite »

 

Entraînement club

La saison 2016 tire à sa fin, courses et cyclosportives terminées, seuls quelques spécialistes participent aux différents cyclo-cross de la région. Un grand nombre de licenciés se retrouvent le dimanche matin afin de prendre part aux sorties club sur des circuits bien préparés par Valérien. Notre coach, Jean Mi, propose des entraînements afin de rendre plus ludique notre matinée mais également de bien préparer la saison 2017. A compter du 4 décembre, départ 9h de la halle centrale de CASTANET.

pantani

Etape 4. Eurodiagonale Menton-Bari. François Goas – Guy Amat

5 septembre 2016

Etape 4 Cesena-Porto Recanati. 175km, 1100m de dév.

lac1500700

2016-11-15 . Une visite à ne pas manquer

 

Pierre Pivotto, René Feuga, Joël Bertrand, Guy Amat

surla route1500700

Samedi 2016-11-12. Les pintades

Pierre Pivotto, René Feuga, Joël Bertrand, Guy Amat.

Les pintades (non pas les poules mais le parcours) fait partie de nos grands classiques imaginé par Joël aux temps où les pintades de Saverdun  nous faisaient fantasmer. Aujourd’hui nous avons pris les pintades à l’envers ce qui d’après René serait plus facile à notre âge ? Départ donc de l’écluse de Vic sous la conduite de Pierre qui avait mis en artifice son instrument connecté pour nous aider à aller jusqu’au bout sans faille.

Les discussions en trump l’œil dans la montée des 3 croix ne trumpe personne, nous savons que les choses sérieuses sont devant nous et chacun se réserve pour la  côte de Pamiers  et la montée de Madiere qui sont les deux grosses difficultés du jour.

  

Le ciel assez clément épargnait ses pluies de la veille et nous aurions roulé sans secousses jusqu'à Escousse sur des petites routes en crêtes très agréables  si ce n’était les chiens de ferme qui surgissaient sur notre passage (j’en ai compté 5  ) dont un a frôlé comme un boulet ma roue arrière et m’a valu une belle frayeur. 

Le ravitaillement au café de Saverdun pris sous le soleil en terrasse fut très apprécié par ce peloton de quatre, un petit nombre certes mais bien décidé à en découdre malgré les sondages défavorables à la sortie de Cintegabelle avec la montée au sicardou et le final du bois des gouttes où Pierre s’illustrera en prenant la roue d’un jeune blanc-bec de passage  sans lui céder une miette de terrain. En haut de la bosse nous étions fier de lui  et n’avons pas manqué de le féliciter d’avoir hissé sur ce mont Palatin improvisé les couleurs du CC Castanet.

1800768

Etape3 Eurodiagonale Menton-Bari. Sala Baganza- Cesena. François Goas – Guy Amat

 

 

IMG_20160903_121047

Etape 2. Eurodiagonale Menton-Bari. François Goas – Guy Amat

3 septembre 2016

Etape 2 Nervi- Sala Baganza 166km, dev: 3000m

Départ  5h Via Guglielmo Oberdan  (avenue centrale de Nervi) d’où l’on rejoint la SP1 (voie Aurelia) à la sortie de la ville. Immédiatement on est remis dans l’ambiance de la veille par deux grosses bosses. La première monte raide sur 1km et la deuxième au km 13 culmine à 270m à Ruta avec des passages à 10 voire 15% sur 3 km.

 

IMG_20160902_151027_panorama

Etape 1. Eurodiagonale Menton-Bari de François Goas et Guy Amat

2 septembre 2016  Menton-Nervi - 188km, dev 2000m

Première étape et non la moindre : Intercités . Toulousematabiau – Nice,Menton.
A Nice, grâce à une rapide correspondance inespérée pour Menton suggérée par le contrôleur du train nous rattrapons le retard d’environ une heure pris au départ à Toulouse.
A un peu plus de 21h nous débarquons à l’Hôtel situé dans le centre de Menton. Nous négocions un plateau petit-déjeuner pour le lendemain matin et sans trainer allons nous sustenter rapidement dans le restaurant d’à coté.